Une éthiopienne reçoit le prix “Femmes Scientifiques” [en]

JPEG

Le professeur Segenet Kelemu est récompensée du prix L’Oréal – UNESCO pour ses travaux sur la manière dont les micro-organismes vivant en symbiose avec des plantes peuvent améliorer leur capacité à résister à la maladie et s’adapter à leur environnement et au changement climatique.
Son travail fournit des solutions novatrices pour la production de cultures respectueuses de l’environnement, particulièrement celles de producteurs locaux.
Le Pr. Kelemu est originaire d’une zone rurale en Ethiopie. Dépassant les déterminismes sociaux, elle devient la première femme de sa région à accéder à ce qui était à l’époque la seule université du pays. Elle excella dans son domaine de prédilection : la botanique, et pu faire sa thèse de doctorat aux Etats-Unis, à l’Université de Cornell.
Elle rejoint en 1992 le Centre International pour l’Agriculture Tropicale en Colombie puis rentre en Afrique en 2007 pour aider à l’implantation d’un laboratoire sur les biosciences pour les régions Afrique de l’Est et de l’Ouest. Elle dirige aujourd’hui le Centre International sur la Physiologie des Insectes et l’écologie.
Elle compte apporter à l’Afrique non seulement son expertise technique mais également sa passion qu’elle souhaite transmettre à une nouvelle génération de scientifiques Africains : « fixez-vous des objectifs et faites tout pour les atteindre. Ne laissez personne vous dire que vous n’y arriverez pas. La science n’est pas réservée à quelques privilégiés. Si j’ai pu le faire, vous aussi ! ».
L’ambassade de France adresse ses félicitations les plus chaleureuses au Pr. Segenet Kelemu.

Dernière modification : 05/05/2014

Haut de page