Relation entre la France et l’Union Africaine

La France a le statut d’observateur auprès de l’Union africaine, et elle en est l’un des principaux partenaires. L’Ambassade à Addis Abeba est aussi la Représentation permanente de la France auprès de l’Union africaine.

Dialogue stratégique entre la France et la Commission de l’Union africaine

A Addis Abeba, la France entretient un dialogue permanent avec l’Union africaine, qu’il s’agisse du suivi et de la gestion des crises, de la mise en œuvre du partenariat UE-UA ou du développement du partenariat ONU-UA. Elle veille à ce que la voix de l’Union africaine soit écoutée dans les enceintes multilatérales.
Le Ministre Jean-Yves Le Drian et le Président Moussa Faki Mahamat ont signé, le 8 juin 2018 à Addis Abeba, une déclaration d’intention établissant un dialogue stratégique et une coopération entre la France et la Commission de l’UA. La première session de dialogue stratégique France-CUA a eu lieu le 11 juin 2019 à Paris.

Ce dialogue s’inscrit dans une relation de haut niveau très dense entre la France et l’organisation panafricaine. Des autorités françaises viennent régulièrement à Addis Abeba pour rencontrer les dirigeants de l’Union africaine. L’ancienne Présidente de la Commission de l’UA, Nkosazana Dlamini-Zuma s’est rendue à Paris en décembre 2015 pour la COP21. Son successeur, Moussa Faki Mahamat, est intervenu devant le Parlement européen à Strasbourg le 16 mai 2017, deux mois à peine après sa prise de fonction. La Commission de l’Union africaine est invitée à participer aux sommets Afrique-France, dont la 27e édition s’est tenue le 14 janvier 2017 à Bamako. Le Président de la République a participé au 31e sommet de l’Union africaine qui s’est tenu en juillet 2018 à Nouakchott.

La France est aussi un partenaire bilatéral des initiatives de l’Union africaine. Elle apporte un soutien financier bilatéral à l’organisation et à ses différentes agences spécialisées dans le cadre de plusieurs projets représentant 21 millions d’euros sur la période 2014-2020. Ce soutien conséquent bénéficie par exemple à l’Initiative africaine pour les énergies renouvelables, à la Mutuelle panafricaine de gestion des risques, et au programme Rural Futures du NEPAD. Enfin, dans le cadre d’un partenariat avec l’OIF, la France soutient l’enseignement de la langue française au profit du personnel de la Commission de l’UA.

Partenariat Union européenne – Union africaine

Par le biais de l’UE, la France contribue au financement des capacités institutionnelles de l’Union africaine, notamment dans le domaine de la paix et la sécurité, mais aussi dans une multitude de secteurs tels que l’éducation, les sciences et technologies, ou le développement du commerce intra-africain. Elle participe également, en partenariat avec l’UA, au financement de l’opération de l’UA en Somalie (AMISOM), de la force multinationale mixte de lutte contre Boko Haram (FMM), et des exercices d’opérationnalisation de la force africaine en attente. Ce soutien est apporté principalement par la Facilité africaine de paix et par le programme panafricain de l’UE. Il s’inscrit dans le cadre de la stratégie conjointe UE-Afrique (JAES) adoptée en 2007, déclinée dans une Feuille de route 2014-2017.
De nombreux acteurs français, publics et privés, participent à la mise en œuvre des projets de coopération entre l’UE et l’UA. Cela inclut notamment l’IRD, le CIRAD, l’INSEE, et Expertise France.

Le 5e sommet UE-UA a eu lieu les 29 et 30 novembre 2017 à Abidjan.

Dernière modification : 14/08/2019

Haut de page