Promotion de la langue française et de la diversité culturelle

Coopération éducative et enseignement du français

Les universités d’Addis-Abeba et d’Haramaya possèdent des départements de français qui accueillent une soixantaine d’étudiants en licence (dans les deux universités) ou en master (à Addis-Abeba, master de didactique du FLE et prochainement de traduction). Des enseignements de français en option (« mineures ») sont offerts dans les universités de Dire Dawa, Adama, Gondar et bientôt Debre Berhan (en projet).

Un projet pilote de réintroduction du français dans l’enseignement secondaire est mené par le Ministère de l’Education avec l’appui de l’Ambassade de France. Une première expérimentation a été conduite en 2013-2014 au Lycée Menelik II d’Addis-Abeba. Elle sera étendue en 2014-2015 à cinq autres établissements situés respectivement à Addis-Abeba, Debre Berhan, Dire Dawa et Harar.

L’Ambassade de France met à disposition cinq postes d’enseignants : deux postes de lecteurs dans les départements de français d’Addis-Abeba et d’Haramaya et trois enseignants de FLE en service partagé entre les universités et les établissements d’enseignement secondaire.

JPEG
Les élèves d’une classe du Lycée Menelik II ont suivis des cours de français pendant l’année 2013-2014.

Le Lycée Guébré Mariam (LGM)

Le LGM a été fondé par la mission laïque française(MLF) en 1948. Il est situé au cœur d’Addis-Abeba et ses 9000 m2 de constructions s’étendent sur un terrain arboré de 4 hectares et demi. Établissement franco-éthiopien à vocation internationale, il a accompagné l’installation de la Commission économique pour l’Afrique des Nations unies et l’Organisation de l’Unité Africaine à Addis-Abeba. Mêlant des élèves d’une quarantaine de nationalités, le LGM scolarise des enfants éthiopiens pour plus de deux tiers de ses effectifs. Aujourd’hui le Lycée Guébré-Mariam accueille plus de 1700 élèves, il est homologué de la petite section de maternelle à la terminale (filières ES, L et S) par le ministère français de l’Éducation nationale, et est conventionné par l’AEFE.

Les Alliances françaises

L’Alliance Ethio-Française d’Addis-Abeba, favorise les échanges culturels et linguistiques entre l’Ethiopie et la France depuis 1907. Ces missions principales sont l’enseignement de la langue française et la promotion des arts et la culture.
L’Alliance Ethio-Française d’Addis-Abeba est au cœur des arts en Ethiopie, de par sa programmation dynamique de concerts, expositions, projections de films, théâtre et autres manifestations culturelles. L’Alliance est fermement engagée à soutenir le secteur artistique local.
L’AEF est également le principal établissement de langue française en Ethiopie. Avec des cours pour tous les âges et niveaux, l’Alliance Ethio-Française offre un enseignement de qualité tout au long de l’année, grâce à une équipe de professionnels expérimentés.
L’Alliance de Dire Dawa (ville où la tradition francophone issue du chemin de fer éthio-djiboutien perdure) a d’abord été une école française à partir de 1908, avant de devenir en septembre 1999 une Alliance. Elle propose le même type d’activités que l’Alliance d’Addis-Abeba et gère également une garderie francophone.

Dernière modification : 10/09/2014

Haut de page