Présentation

La France apporte depuis longtemps un soutien financier important à l’Ethiopie dans le cadre multilatéral . Elle contribue pour près de 18% à l’action du Fonds européen de développement (FED), soit 132,7 millions d’euros pour l’Ethiopie sur la période 2014-2020. Elle est l’un des principaux bailleurs du Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme et d’UNITAID dont l’Ethiopie est l’un des bénéficiaires importants. 140 millions de dollars ont été consacrés par la France depuis dix ans pour aider l’Ethiopie à combattre ces maladies. La France contribue également aux différents programmes d’aide alimentaire dont bénéficie l’Ethiopie.

La France a décidé de relever le niveau de sa coopération bilatérale , en appui au Plan de croissance et de transformation 2010-2015 du gouvernement éthiopien. Notre soutien bilatéral, multiplié par six par rapport à la période précédente, est passé à 390 millions d’euros pour la période Le principal opérateur de notre coopération pour le développement est l’Agence française de développement (AFD) dont le statut de banque de développement lui permet de mettre en place des prêts au bénéfice de l’Etat pour financer des infrastructures énergétiques et urbaines, lutter contre l’insécurité alimentaire et construire et renforcer les programmes d’accès à l’eau et d’assainissement. Par ailleurs, sa panoplie d’instruments financiers lui permet également d’accompagner les projets d’investissements des entreprises publiques et privées et de garantir l’activité de crédit des banques.

Le Service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’ambassade s’attache quant à lui à soutenir les réformes de l’administration et du système judiciaire éthiopiens, pour améliorer la gouvernance et renforcer l’Etat de droit. Il finance aussi des projets de développement proposés par la société civile. La promotion de la langue française et de la diversité culturelle, la coopération universitaire et de recherche (par l’attribution notamment de bourses), le soutien au développement des coopérations décentralisées entre collectivités locales françaises et éthiopiennes sont également au cœur de son action.

La coopération française en Ethiopie, ce sont aussi trois institutions qui occupent une place importante dans la relation bilatérale mais aussi dans la vie culturelle de l’Ethiopie. Le lycée franco-éthiopien Guébré Mariam accueille aujourd’hui plus de 1 700 élèves (dont plus des deux tiers sont éthiopiens), poursuivant une œuvre éducative engagée en 1946. Les Alliances françaises d’Addis-Abeba et de Dire Dawa sont des hauts lieux de la vie culturelle dans ces deux villes et elles permettent à plus d’un millier d’étudiants éthiopiens d’apprendre notre langue. Enfin, le Centre français des études éthiopiennes (CFEE) permet depuis des décennies l’approfondissement de notre connaissance de la civilisation et de la société éthiopiennes et les échanges entre chercheurs de nos pays.

Dernière modification : 16/09/2014

Haut de page