Près de 90 millions de dollars de promesses de dons réunies à Paris pour ALIPH et la protection du patrimoine dans les zones en conflit

PNG

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

PRES DE 90 MILLIONS DE DOLLARS DE PROMESSES DE DONS REUNIES A PARIS POUR ALIPH ET LA PROTECTION DU PATRIMOINE DANS LES ZONES EN CONFLIT

Cinq ans après la création de l’Alliance internationale pour la protection du patrimoine dans les zones en conflit (ALIPH), M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, Mme Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture et M. Thomas S. Kaplan, Président de la fondation, ont accueilli, le 31 janvier à Paris, au musée du Louvre, la deuxième conférence des donateurs d’ALIPH.

Cette rencontre, ouverte par M. Margaritis Schinas, Vice-président de la Commission européenne, les ministres de la Culture des Emirats arabes unis, Noura Al Kaabi, et de l’Arabie saoudite, le Prince Badr bin Abdullah Al Saud, a réuni dans la Cour Khorsabad du Louvre les représentants d’une trentaine de pays dont une douzaine d’Etats européens, d’institutions internationales (UNESCO, ICOM, ICOMOS, etc.) et de donateurs privés.

Cette deuxième Conférence a permis de réunir près de 90 M USD, montant supérieur à ce qui avait été promis lors de la rencontre de mars 2017 (77,5 M USD). Ce capital va permettre à ALIPH d’amplifier son action dans les cinq prochaines années. L’agilité et la réactivité d’ALIPH, qui a depuis 2018 soutenu près de 150 projets de protection du patrimoine dans une trentaine de pays, sur quatre continents – notamment en Irak, au Mali, en Afghanistan, au Yémen et dans le nord-est de la Syrie – ont été saluées.

Les premiers soutiens d’ALIPH – Etats (France, Émirats arabes unis, Arabie saoudite, Koweït, Luxembourg, Chine, Maroc et Suisse) et donateurs privés (Thomas S. Kaplan, Fondation Gandur pour l’Art et Andrew W. Mellon Foundation) – ont également été rejoints par la TotalEnergies Foundation.

De nombreux pays présents à la Conférence ont apporté leur soutien politique à ALIPH, dans l’attente d’un possible soutien financier dans les prochains mois.

« ALIPH est le pari d’un nouveau multilatéralisme de l’action et des résultats, agile et réactif, au plus près du terrain », Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères.

« Je me réjouis de la forte mobilisation internationale qui s’est exprimée aujourd’hui en faveur de la préservation du patrimoine dans les zones en conflit ou post-conflit. Elle témoigne de notre attachement collectif à la protection du patrimoine, qui est notre bien commun. Cette conférence était une étape décisive qui va permettre à ALIPH d’ancrer sa mission dans la durée, en collaboration avec l’ensemble de ses partenaires institutionnels, techniques et scientifiques », Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture.

« Forte de nouveaux soutiens financiers et politiques considérables, la fondation aborde l’avenir avec confiance, ambition et une obsession inchangée : soutenir celles et ceux qui, chaque jour et souvent au péril de leur propre vie, protègent et réhabilitent cette mémoire commune que constitue le patrimoine culturel de l’humanité », Thomas S. Kaplan, Président du Conseil de fondation d’ALIPH.

ALIPH a été créée en mars 2017 à Genève à l’initiative de la France et des Emirats arabes unis, en réaction à la destruction massive du patrimoine culturel ces dernières années dans les pays du Sahel ou du Moyen-Orient. En cinq ans, ALIPH est devenue un acteur central dans ce domaine.

Dernière modification : 02/02/2022

Haut de page