Mission paléoanthropologique franco-éthiopienne

L’ambassadrice, Mme Brigitte Collet, s’est rendue du 16 au 19 juillet dans la basse vallée de l’Omo, au sud ouest de l’Ethiopie (à proximité du Soudan du Sud et du Kenya), à l’invitation de la mission paléoanthropologique franco-éthiopienne dirigée par Jean-Renaud Boisserie, de l’Université de Poitiers et du CNRS. Cette mission est composée de chercheurs de l’Université de Poitiers et de Bordeaux (archéologue, géologue, paléontologues) et de jeunes éthiopiens dépendant de l’ARCCH, organisme en charge du patrimoine national.

L’ambassadrice a visité le chantier de fouilles et observé la collecte de fossiles et d’outils.

La mission a pour objectif l’étude des changements environnementaux sur l’évolution humaine au cours du Plio-Pléistocène dans le bassin du lac Turkana, précisément dans la formation de Shungura. Celle-ci présente l’intérêt de contenir des fossiles datant de 1 million à 3,6 millions d’années, une amplitude unique au monde. La formation de Shungura est située dans un site classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO.

Le directeur de la mission, Jean-Renaud Boisserie participe, dans le cadre d’un partenariat avec l’Ambassade et le Centre français d’études éthiopiennes, au développement des capacités de conservation, de recherche et de diffusion scientifique du Musée national d’Ethiopie, à Addis-Abeba. Il a ainsi contribué à la conception de la nouvelle galerie permanente de paléontologie et de préhistoire du musée, qui sera prochainement inaugurée.

Dernière modification : 01/08/2014

Haut de page