Les échanges commerciaux entre la France et l’Ethiopie

LE DYNAMISME CROISSANT DES ÉCHANGES COMMERCIAUX ENTRE LA FRANCE ET L’ÉTHIOPIE

Les échanges entre la France et l’Éthiopie se situent à un niveau modeste mais ils sont en progression (en 2013, exportations de la France vers l’Éthiopie : 179,5M€ ; importations françaises en provenance d’Éthiopie : 37,8 M€).

Nos exportations vers l’Éthiopie sont actuellement concentrés dans le secteur des produits pharmaceutiques (elles représentent 60,2% du total de nos exportations). Les mauvais résultats de ce secteur en 2012 sont à l’origine du recul de nos exportations cette année-là, après 4 années de hausse constante. Elles ont repris en 2013 et les exportations françaises ont atteint un pic en 2013. La France se situe au 13ème rang des fournisseurs de l’Éthiopie en 2012, avec 1,8% de part de marché.

JPEG

Pour en savoir plus : http://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/ethiopie/echanges-et-investissements

DES INVESTISSEMENTS FRANÇAIS CONCENTRES, EN VOIE DE DIVERSIFICATION

L’Éthiopie est un marché attractif. Elle occupe en 2012 la 98ème place sur 225 pays et territoires en termes d’attraction des IDE (flux entrants) et le 120ème rang en termes de stock d’IDE. Le marché éthiopien bénéficie d’une image dynamique et il est reconnue comme un marché émergeant présentant un ratio coût/production/qualité parmi les meilleurs au monde.

Les investissements français sont très concentrés et visibles ; les deux principaux secteurs de concentration des IDE français sont « brasserie et viticulture » (avec le groupe BGI CASTEL), et « distribution de produits pétroliers » (avec la présence de TOTAL).

Le groupe RIES (import - export), créée en 1865 à Aden (Yémen), présent également à Djibouti, est la plus ancienne société d’origine française implantée en Éthiopie.

JPEG

La France et l’Éthiopie ont signé en juin 2004 un accord d’encouragement et de protection réciproques des investissements. Une convention fiscale de non double imposition a été signée à Paris au printemps 2006. Ratifiée en 2008, elle est entrée en vigueur en 2012.

Lors de sa visite en Éthiopie en décembre 2013, la ministre du Commerce extérieur Mme Bricq a inauguré, en compagnie de M. Debretsion, Vice-Premier ministre en charge des affaires économiques et du développement, le premier forum d’affaires franco-éthiopien qui a réuni plus de 220 participants dont une quarantaine d’entreprises françaises. A cette occasion, Mme Bricq a fixé un objectif de triplement du volume d’affaires en trois ans et a annoncé que le gouvernement français avait décidé d’élargir la garantie COFACE du risque souverain à l’Éthiopie à partir de février 2014.

JPEG

Enfin, une section des Conseillers du Commerce Extérieur de la France (CCEF), forte de 10 membres, est active en Éthiopie.

Pour plus d’informations, voir leur site internet : www.cnccef.org

La présence française ne se limite pas aux seuls investissements directs. De nombreuses entreprises ont ainsi remporté des contrats sur financement nationaux ou multilatéraux en Éthiopie.

JPEG

JPEG

Pour en savoir plus : http://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/ethiopie/echanges-et-investissements

Dernière modification : 21/04/2015

Haut de page