Inauguration d’un projet de soutien aux femmes détenues en Oromiya [en]

L’Ambassadrice de France en Éthiopie, Brigitte Collet, s’est rendue le 31 mai 2016 à Adama (Nazret), en région Oromiya, pour inaugurer un projet financé par le Fonds social de développement (FSD) et mis en œuvre par l’ONG Justice For All - Prison Fellowship Ethiopia (JFA-PFE). Elle était accompagnée par le Pasteur Daniel G. Selassié, président de JFA-PFE, et le commissaire de l’administration pénitentiaire de la région Oromiya.

Le projet intitulé Soutien aux femmes détenues de la prison d’Adama via des activités génératrices de revenus consiste à améliorer les conditions de détention des femmes prisonnières en leur dispensant des formations professionnelles (entrepreneuriat, coiffure, couture, cuisine…) et en leur permettant d’accéder à un revenu issu de la vente de produits de petites épiceries et de restauration. Organisées en coopérative, elles épargnent à titre collectif et individuel. Ce projet qui limite l’oisiveté en prison leur permet également de reprendre confiance, d’améliorer leur qualité de vie en prison et leur chance de réinsertion à leur sortie.

Un bâtiment abritant un moulin, récemment acquis, a été inauguré dans ce cadre. Ce moulin devrait faciliter les activités de transformation et de restauration et ainsi continuer à améliorer leurs revenus. Des certificats de participation aux formations ont été remis par l’Ambassadrice aux dix-neuf femmes bénéficiaires. La journée d’inauguration a été clôturée par un déjeuner préparé et offert par les femmes impliquées dans le projet.

Lors de son discours, l’Ambassadrice a salué l’engagement et le travail de JFA-PFE et l’implication de l’administration pénitentiaire dans le succès de ce projet. Elle a également félicité les bénéficiaires du projet qui ont été particulièrement dynamiques et engagées.

Les bénéficiaires ont, de leur côté, souligné l’impact favorable du projet sur leur vie quotidienne au sein de la prison, ainsi que les perspectives de réinsertion sociale à la sortie, grâce aux formations qu’elles ont suivies et aux bénéfices réalisés.

Dernière modification : 10/06/2016

Haut de page