Formation à la légistique

Une formation à la légistique, la technique de rédaction des textes de loi, s’est déroulée du 12 au 15 mai à l’Alliance Ethio-Française d’Addis Abeba. Organisée par le ministère éthiopien de la Justice et le service de coopération (SCAC) de l’Ambassade de France, elle a rassemblé une trentaine de fonctionnaires du ministère de la Justice issus des différentes régions du pays. La formation a été dispensée par M. Frédéric Taillet, administrateur de l’Assemblée Nationale et secrétaire du groupe d’amitié parlementaire France-Ethiopie.

Les participants ont travaillé sur divers sujets tels que la hiérarchie des normes juridiques, les principes de la codification, les rôles respectifs du Parlement et du gouvernement dans la rédaction des lois, la position du droit international au sein de l’ordre juridique interne, la procédure législative française, ou encore la façon dont les médias, les ONG, les think tanks ou lobbies interviennent dans la rédaction de la loi. La formation se composait de séances plénières et d’ateliers pratiques.

Cérémonie de clôture
Discours du Secrétaire d'Etat à la Justice
Discours du Chargé d'Affaires a.i. de l'Ambassade
Remise des certificats aux participants par le Secrétaire d'Etat
Cérémonie de clôture
Discours du Pasteur Daniel

Une cérémonie de remise des certificats de stage aux participants a été organisée à l’issue du stage. Le Secrétaire d’Etat éthiopien à la Justice, M. Berhanu Tsegaye Abera, et le Chargé d’affaires de l’Ambassade de France, M. Olivier Brochet, se sont félicités du très bon déroulement de cette session de formation. Elle s’est inscrite dans la continuité de la coopération engagée de longue date par la France avec le ministère éthiopien de la Justice.

Le discours de M. Brochet est disponible ici.

A cette occasion, le Président de l’ONG Justice for All - Prison Fellowship Ethiopia, le pasteur Daniel Selassie, a présenté un ouvrage publié avec le soutien de l’Ambassade de France et du Centre Français des Etudes Ethiopiennes (CFEE) portant sur la place de la justice traditionnelle dans le système judiciaire dans les régions Afar et Amhara.

Dernière modification : 22/05/2014

Haut de page