Coopération université Lyon1 et université de Jimma [en]

L’université Lyon1 a signé un accord avec l’université de Jimma en 2016 pour débuter un enseignement de surspécialité en urogynécologie. Organisé par le Pr Georges Mellier du CHU de Lyon et le Dr Stéphan Bretones du CH St Joseph St Luc de Lyon, cet enseignement avait pour but de former des chirurgiens gynécologues aux techniques avancées par les voies naturelles du traitement des descentes d’organes chez la femme. Après deux années d’enseignement, 5 gynécologues éthiopiens ont été diplômés de l’université de Jimma en collaboration avec l’université Lyon1.

Le Dr Demisew Sorri, urogynécologue diplômé à l’issu de cet enseignement, a repris la formation de l’urogynécologie à Jimma en formant 4 autres chirurgiens gynécologues à cette surspécialité de la gynécologie. L’équipe lyonnaise a continué à superviser cet enseignement jusqu’au coup d’arrêt dû à la pandémie COVID19. Depuis cette première collaboration entre les deux universités, d’autres enseignements de surspécialité ont vu le jour et sont en cours. Le projet de l’université Lyon1 portée par le Dr Stéphan Bretones dans le cadre du 2ème lancement à projet ADESFA a été retenu par le MEAE.

Ce projet concerne deux spécialités médicales : l’urogynécologie dont la diffusion va se poursuivre au niveau de 3 autres universités partenaires de Jimma en Ethiopie et la néonatologie qui, sous la responsabilité du Pr Olivier Claris du CHU de Lyon, doit permettre la mise en place d’une formation de néonatologues éthiopiens à l’université de Jimma. Par ailleurs, et en parallèle avec le projet ADESFA, une formation de spécialistes de médecine maternelle et fœtale a débuté par visio-conférence sous la responsabilité du Dr Jérôme Massardier du CHU de Lyon. Enfin, par une collaboration tripartite entre les universités de Lyon1, de Jimma et l’association française Chirurgie Solidaire, un enseignement de la pratique de la coelioscopie a débuté à Jimma en septembre 2019.

Plusieurs équipes de chirurgiens viscéraux et de chirurgiens gynécologues se sont rendu à Jimma pour pratiquer des interventions de chirurgie générale et de chirurgie gynécologique. Cet enseignement a été stoppé en mars 2020 du fait de la pandémie. Au total, ce sont donc 4 enseignements de médecine et chirurgie qui sont en cours à Jimma et qui résultent de cette collaboration active entre l’université de Jimma et l’université de Lyon au travers de médecins lyonnais engagés dans la coopération nord-sud. Ces collaborations n’auraient pas pu avoir lieu sans une expérience humaine, sans la rencontre entre les médecins lyonnais et leurs homologues éthiopiens, le Dr Demisew Sorri, gynécologue et M Kora Tushune, vice-président de l’université de Jimma. La situation sanitaire à l’échelle mondiale à stoppé ou ralenti certains de ces projets, mais la collaboration persiste et le lien survivra à la pandémie.

Dernière modification : 18/11/2020

Haut de page