Conférence du FNUAP sur la planification familiale

Le Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP), en partenariat avec le ministère des Finances et du Développement Economique éthiopien, a organisé, à l’occasion de la Journée mondiale de la population, une conférence-atelier sur l’accès universel aux services de santé reproductive.

JPEG - 218.5 ko
Charles Teller (démographe), W/ro Genet Mengistu (MoFED) et Assefa Hailemariam (UA)

Organisée après la Conférence de Rio+20 et avant le Sommet international sur le planning familial le 11 juillet à Londres, cette réunion a permis d’évoquer la situation de l’Ethiopie, un pays dont la population est particulièrement jeune.
Selon le Dr Benoît Kalasa, représentant du FNUAP, les 90 millions d’habitants actuels verront leur nombre doubler d’ici à 2050 si rien n’est fait.

Afin d’effectuer une transition démographique dans les meilleures conditions, les problématiques de contraception et de lutte contre la mortalité maternelle et infantile jouent un rôle essentiel. La conférence a donc lancé un appel à la communauté internationale pour intensifier son action, en partenariat avec les autorités éthiopiennes.

L’ambassade de France a pris part à cette conférence. L’accès aux services de planification familiale et de santé sexuelle et reproductive, défendu par la France à Rio, fait en effet partie intégrante du cinquième Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).
La France apporte un appui direct à quatre agences des Nations unies réunies autour d’un cadre commun d’analyse et d’interventions coordonnées : le FNUAP, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) et ONU Femmes.

http://africa.unfpa.org/public/cache/offonce/news/pid/11439;jsessionid=17597861B9E68F03663EBA33CC1FE02A.jahia01

Dernière modification : 11/07/2012

Haut de page